nicolas_fedou_webUn peu plus d’un an après son installation à l’hôtel de ville Nicolas Fédou revient sur ses premiers mois en tant que maire.

Quel regard portez-vous sur cette 1ère année au poste de maire ?

Après une période de mise en place et de prise de connaissance des dossiers, je peux dire qu’être maire aujourd’hui dans un village que l’on connait et que l’on aime c’est une activité très enrichissante, variés et prenante.

Quelle organisation avez-vous mis en place au sein de votre conseiller municipal ?
Chaque élu fait parti d’une ou de plusieurs commissions et apporte ses compétences. En plus des réunions de commission, je suis présent à la mairie tous les jours et fait le point avec mes adjoints une fois par semaine. Une fois par mois, j’organise une réunion de travail en présence des 15 élus pour mettre en commun le travail réalisé et échangé sur les dossiers en cours. A noter, que depuis le 26 mai dernier et pour raison médicale, Fabienne Tapparo a été remplacée au poste d’adjointe par Claudie Simmonin-Tomasek.

La capacité de financement de la commune s’améliore-elle ?
La capacité de financement de la  commune reste fragile. Je rappelle qu’aucun gros investissement n’est possible durant ce mandat. Malgré tout, je reste confiant en l’avenir notamment grâce à l’effort de chacun et à l’urbanisation future qui permettra non seulement un nouvel apport financier mais aussi un nouveau souffle pour nos écoles, nos associations et nos commerces.

Dans ce contexte, la chronologie des projets communaux va suivre quel agenda ?
Les projets communaux seront réalisés en fonction de la capacité de financement. Pour 2015 est prévue le début du programme sécurité avec l’installation de 2 radars pédagogiques sur la RD813 et RD11 ainsi que la mise place de signalisation horizontale et verticale dans différents quartiers : le Sant, les abords des écoles, l’entrée du stade et la route de Maurémont. Le parc  pour enfants sera doté de deux nouveaux jeux pour les 1 à 4 ans. Un défibrillateur devrait être mis en place d’ici la fin de l’année. Sans oublier l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), étude obligatoire concernant l’accessibilité de tous les bâtiments communaux recevant du public.

PHOTO - Nicolas Fédou souffle la première bougie de son premier mandat de maire de Villenouvelle