ALAEweb

Le dernier conseil municipal en date du 20 avril était consacré dans son intégralité au vote du budget 2017 et ses taux. Sur la base des éléments qui caractérisent le contexte socio-économique français et une analyse plus locale des perspectives d’évolution financière (passage d’une fiscalité additionnelle à une fiscalité professionnelle unique depuis la fusion des trois intercommunalités) et budgétaire de la commune impactées fortement par la loi de finances 2017 (baisse de – 65% la Dotation Générale de Fonctionnement DGF passant de 638 054 € en 2016 à 225 638€ en 2017), le conseil municipal ne souhaitait pas répercuter la baisse de cette dotation de l’Etat sur les contribuables villefranchois et votait une hausse modérée (+1,5%) de la fiscalité. La variation des taux de 2016 à 2017 se déclinaient comme : la taxe d’habitation : 15,84% (part communale) à 16,08% ; la taxe sur le foncier bâti : 31,42% à 31,89% et la taxe sur le foncier non bâti : 156,26% à 158,6%. Pour rester dans une démarche budgétaire dynamique mais raisonnée avec toujours le souhait de maintenir sa vigilance sur le niveau d’endettement de la commune pour ne pas obérer ses futures marges de manœuvre, le budget 2017 ne contenait aucune proposition nouvelle d’emprunt. Il prévoyait donc des dépenses de fonctionnement maîtrisées, notamment en conservant stables les charges à caractère général ainsi que les dépenses de personnel malgré l’augmentation du point d’indice et l’application de la réforme PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et rémunérations). Sur le volet des investissements, les élu-e-s villefranchois annonçaient la poursuite d’un budget dédié « audacieux » avec une priorité donnée à la jeunesse et au lien social (équipements annexes du lycée, rénovation de l’école élémentaire, création du pôle social, transformation de l’ancienne halte-garderie en espace périscolaire Accueil de Loisirs Associé à l'Ecole, restructuration bassin et vestiaires piscine, création du pôle social..).

PHOTO - La municipalité a fait le choix d’investissements pour la jeunesse et le lien social (ici l’espace ALAE)