JS_SM webLe rugby amateur et l’ensemble des clubs évoluant en 1ère, 2ème et 3ème divisions fédérales vont connaitre des réformes la saison prochaine. Le co-entraineur villefranchois Stéphane Melliès commente ce projet qui a fait l’objet d’une consultation menée depuis ce début d’année par les instances fédérales.

Globalement que pensez-vous des évolutions proposées ?

Dans son programme, la nouvelle gouvernance de la FFR l'avait annoncé. Je ne suis donc pas surpris. Passer de 10 à 12 clubs est une bonne chose, surtout pour le trésorier. L'idée est simple : plus de matchs = plus d'argent, mais aussi deux matchs de plus pour les supporters. D'un point de vue sportif, cela permettra peut-être de mieux harmoniser le calendrier car il est vrai que c'est véritablement le problème de la fédérale. Ensuite pas de descente au niveau inférieur cette saison et donc le maintien des équipes les plus mal classées ce qui risque d'affaiblir le niveau.

Près de 90% des clubs fédéraux ont répondu à la consultation menée par la FFR. Plus spécifiquement quelles ont été les remarques émises par le staff du FCV ?

Le caractère régional des poules avec des derbys et plus de match ont été mis en avant par le club. Ce qui nous paraissait essentiellement c’est la construction du calendrier et la régionalisation des poules...Plus spécifiquement ne plus se retrouver dans la poule avec catalans et languedociens qui jouent un rugby d'un autre temps !!!

Regrettez-vous des manques ou des approximations dans cette première vague de réformes ?

Honnêtement la priorité du nouveau président de la fédération est de contenter les clubs amateurs. En ce sens, il a écouté les dirigeants. Il faut maintenant espérer que la fédérale 2 restera à ce niveau de jeu. J'espère que cela permettra aussi la formation des jeunes, vivier du rugby français.

PHOTO - Le coach villefranchois Stéphane Melliès commente les 1ères  réformes du rugby amateur menée par la Fédération Française de Rugby