cm 1402 JJ ramadeweb

L’ordre du jour du conseil municipal qui se tenait ce mardi 14 février s’est clôturé par une grosse charge émotionnelle délestée par le conseiller Jean-Jacques Ramade qui dès la fin de séance se levait pour demander la parole et annoncer à ses collègues élus sa démission. Démission qu’il avait envisageait dès l’issue du dernier conseil daté du 11 janvier dernier durant lequel il avait été victime du scrutin à la proportionnel malgré 19 voix recueillies contre 4 pour son vis-à-vis et de fait avait perdu son siège de conseiller communautaire (voir notre édition du 13/01/2017). Durant sa prise de parole l’élu s’expliquait : « Par honnêteté envers vous toutes et tous j’ai tenu à vous annoncer de vive voix ma démission pour que tout le monde sache pourquoi j’ai pris cette décision difficile. Les villefranchois qui ont élu notre liste unique en 2014 n’ont pas été respectés. Des personnes du conseil municipal se sont mises en marge des décisions prises alors que nous nous sommes toujours pliés à la majorité. C’est cette discipline qui fait la force d’un conseil municipal et aujourd’hui ces personnes sont parties pour faire une opposition. A 62 ans il y a des choses que je ne peux pas accepter. On m’a enseigné des valeurs et je veux les garder. Je quitte donc mes fonctions d’élu avec beaucoup de regrets mais tout de même avec la satisfaction d’avoir pu faire beaucoup de choses comme l’accueil des nouveaux arrivants ou encore avec mes collègues des commissions culture ou communication. Je vous dis au revoir à tous et même sans être conseiller municipal je resterai toujours disponible pour Villefranche et les villefranchois ». Avec beaucoup d’émotion madame le maire Marie-Claude Piquemal-Doumeng acceptait cette démission venant d’un élu dont « l’amitié remontait à nos 15 ans sur les bancs du lycée ». »

PHOTO - Le conseiller municipal villefranchois démissionnaire Jean-Jacques Ramade lors de sa prise de paroles