jj_ramade_webLe conseil municipal de ce mercredi 11 janvier annonçait trois délibérations. Si les deux premières étaient votées à l’unanimité sans encombre (garantie d’emprunt pour l’OPH 31 ; opposition au transfert de la compétence PLU vers Terres du Lauragais) la 3ème avec l’élection des nouveaux délégués pour la Communauté de Communes des « Terres du Lauragais » créait de vives tensions au sein de l’équipe municipal. A l’appel des candidatures,  madame le maire Marie-Claude Piquemal- Doumeng présentait sa liste de 7 candidats sur la base de la liste qui avait été présentée au suffrage universel lors des dernières municipales de mars 2014 et un candidat isolé faisait également acte de candidature en la personne du conseiller municipal Guy Darnaud qui motivait son acte par le souhait de poursuivre son action intercommunale notamment au sein des groupes de travail informatique et urbanisme. Après l’épisode de l’isoloir, les résultats du scrutin à la proportionnelle (25 votants – 19 voix pour la liste – 4 voix pour G. Darnaud et 2 votes blancs) désignait comme élus : Me Piquemal-Doumeng, Izard, Pic-Nardèse, Barjou, Grafeuille-Roudet, Doumerc et Darnaud. Victime de la proportionnelle, le dernier candidat de la liste Jean-Jacques Ramade ayant dû céder sa place au candidat isolé. L’exclu prenait la parole évoquant trahison, cabale et manigance : « Ce résultat me laisse beaucoup de déception et c’est une tromperie vis-à-vis de nos électeurs. Je pensais que nous étions une équipe soudée ce n’est pas le cas et ce vote va créer des failles. En tant que représentant des agriculteurs je ne pourrais pas faire entendre cette voix au sein de la nouvelle intercommunalité Terres du Lauragais, c’est regrettable. Je ne sais pas qu’elle va être désormais mon implication au sein de la municipalité. Je réfléchis peut-être à démissionner mais je pense à celles et ceux qui m’ont fait confiance jusqu’à présent et je m’interroge par respect envers eux ». Plutôt qu’union et concorde, la mise en route de « Terres du Lauragais » aura provoqué dans ses balbutiements traumatismes et animosités.

PHOTO - Malgré 19 voix contre 4, la proportionnelle empêchera le conseiller Ramade de siéger au sein de « Terres du Lauragais »