DSCF0330_webAprès une année 2015 qui aura vu son élection au poste de conseillère départementale du nouveau canton de Revel succédant ainsi à Pierre Izard, madame le maire de Villefranche de Lauragais Marie-Claude Piquemal-Doumeng évoque les chantiers qui animeront la commune durant l’année 2016.

Pour 2016 quels sont les projets qui vont occuper la vie villefranchoise ?

Le lycée et le nouveau gymnase seront bien évidemment les projets majeurs de cette nouvelle année avec une ouverture à la rentrée scolaire de septembre prochain. Toujours dans le secteur de l’éducation nous allons lancer les démarches administratives (appels d’offres) pour la restauration de l’école élémentaire et maternelle (cantine, verrière…) ainsi que la restructuration et le réaménagement des locaux de l’ancienne halte-garderie pour y accueillir en septembre prochain l’ALAE. Il y aura également la création de vestiaires supplémentaires au parc municipal des sports ainsi que le gros chantier de mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduites de l’ensemble des bâtiments communaux (mairie, église, halle centrale, bibliothèque..).

Concernant la fusion des intercommunalités. Les conseillers de Cap Lauragais l’ont rejeté à la majorité (17 voix contre / 12 pour / 4 blancs). alors que votre conseil municipal l’a approuvé largement (17 votes « pour » et une abstention). Comment défendez-vous cette position contradictoire ?

Je ne reviendrai pas sur le fait déjà évoqué que cette fusion est territorialement une aberration maintenant nous n’avons pas le choix puisque la décision finale reviendra quoi qu’il en soit au préfet. Dans ce contexte imposé, je pense qu’il faut collectivement se mettre en ordre de marche pour avancer sur ce projet. Je comprends la crainte des petites communes, et je sais qu’elles aussi ont bien évidemment des compétences à faire valoir. Nous serons vigilants et à leurs côtés.

Selon vous qu’aurait mérité ce projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) émis par la préfecture afin qu’il fasse l’unanimité ? Ce projet aurait mérité moins de précipitation et beaucoup plus de concertation et de pédagogie pour devenir véritablement fédérateur.

PHOTO - Madame le maire Marie Claude Piquemal-Doumeng évoque la vie communale 2016