didier50_web

Pour qui aura côtoyé Didier Milhavet - avec ou sans moustache - rares étaient les moments où un sourire n’éclairait pas son visage. Avec son air revigorant d’éternel jeunot, il avait la facilité engageante de la conversation. Jovial et chaleureux, les mots de sympathie fusaient instinctivement, sans calcul. Dans toute la noblesse du terme, son verbe simple et vrai sortait toujours amical et avenant, histoire d’engager la discussion sur le ton cordial et doux que l’on prête au bon copain. Souvent, très souvent le rugby occupait ses paroles mais aussi ses actes. C’était sa passion sans retenue, à quasi temps complet depuis sa retraite. Il la partagea sous toutes les latitudes et toutes les couleurs plurielles que peut compter l’ovalie lauragaise : à Villefranche, Villenouvelle, Labastide ou encore avec les anciens des Coustellous dont il fut le président fondateur. En crampons et plus tard avec le blaser de président Midi Pyrénées de l’Union Française des Anciens du Rugby (UFAR), le rugby était pour Didier un art de vivre total et il s’y dévoua passionnément jusqu’au bout, jusqu’à ce que les forces le quittent. Aujourd’hui avec sa disparition à tout juste 59 ans, les copains du FCV, de l’ESV, de l’ACLB, des Coustellous et de l’UFAR pleurent un camarade de jeu et de fête… L’ovalie lauragaise broie du noir. La rédaction ainsi que tous les amis des clubs qui l’ont cotoyé adressent leurs plus sincères condoléances à sa compagne Pauline, à son fils Jonathan, ainsi qu’à toute sa famille et ses proches. La cérémonie religieuse sera célébrée ce mercredi 23 décembre à 14h30 en l’église de Villefranche. 

PHOTO - Didier (ici en 2005) portait fièrement le bouclier de champion de France UFAR remporté par les Coustellous