CM1112_webLe dernier conseil municipal de ce vendredi 11 décembre était ouvert par madame le maire Marie-Claude Piquemal-Doumeng aux côtés de 17 autres conseillers municipaux présents (*). Huit conseillers étaient ce jour de conseil absents et/ou absents excusés notamment Pierre Izard retenu par ailleurs dans le cadre d’une réunion sur le PETR. L’ordre du jour s’ouvrait sur la délibération n°1 où madame le  maire présentait à l’assemblée pour avis le projet de Schéma départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) imposé par la préfecture concernant la fusion des trois intercommunalités de Caraman (Coeur Lauragais), Nailloux (COLAURSUD) et Villefranche (Cap Lauragais). Bien que rappelant dans son allocution « l’aberration territoriale » avec le dernier détricotage qui donnait vie au nouveau canton de Revel (fusion des cantons de Revel, Caraman, Villefranche et partie de celui de Lanta) et aujourd’hui la création d’une nouvelle Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) imposant la fusion des trois communautés de communes des cantons de Villefranche, Caraman et Nailloux (rattaché au canton d’Escalquens), la 1ère élue villefranchoise indiquait : « nous n’avons pas le choix puisque cette fusion nous est imposée par le préfet. Il nous faut aller de l’avant et travailler ensemble dans la bonne entente et la cohérence avec nos voisins qui sont comme nous issus du même territoire ». La conseillère Joëlle Pradelles-Louman mettait pour sa part en exergue le positionnement géographique stratégique de Villefranche au centre de cette nouvelle EPCI tournée vers l’avenir grâce à son orientation sur un couloir ouvert vers l’Aude et à sa proximité d’un accès autoroutier. Le SCDI était approuvé avec 17 votes « pour » et une abstention. Il restera néanmoins aux élus à résoudre les problématiques de l’harmonisation des fiscalités et des compétences actuellement en vigueur au sein des trois EPCI.

 (*) Le conseil municipal initialement à 27 membres siège désormais à 26 depuis la mi-novembre à la suite de la démission de l’une adjointe au maire (poste non pourvu à ce jour)

PHOTO - Les conseillers au moment du vote du projet de Schéma départemental de Coopération Intercommunale