"A l'ombre d'un chêne majestueux même si la pousse y est difficile sous son couvert dense et écrasant, elle n'est que ralentie jamais étouffée, juste freinée. La lumière filtre toujours vers le bas et diffuse généreusement à travers les frondaisons" - Le cercle des poètes disparus... du Lauragais