camave3_web

En séance du 15 septembre, le conseil communautaire se prononçait également sur le prix de vente définitif des terrains de la zone d’activité économique Camave III. Soit 34 euros le m². Pierre Izard précisait à ce propos que sur les 12 lots proposés à la vente 8 promesses de vente étaient d’ores et déjà en passe d’être actées et que d’ici à 5 ans la ZAE générerait entre 50 et 60 emplois notamment dans le secteur de l’industrie.

Cap Lauragais a également désigné ses représentants au comité de programmation du GAL (groupement d’action locale) Terroirs Lauragais qui a vocation à solliciter via le conseil régional des fonds européens.

Les deux représentants titulaires sont : Pierre Izard et Jean-François Pagès et les deux suppléants : Olivier Guerra et Alain Rouquayrol. Un autre point de délibération proposait aux conseillers communautaires d’émettre un avis sur la désaffiliation du Conseil départemental de la Haute-Garonne au Centre de Gestion 31. Selon un avis d’information émis par le centre de gestion (source www.cdg31.fr) « un droit d’opposition peut-être effectué à cette demande de désaffiliation dans un délai de deux mois […]par les deux tiers des collectivités et établissements déjà affiliés représentant au moins les trois quarts des fonctionnaires concernés ou par les trois quarts de ces collectivités et établissements représentant au moins les deux tiers des fonctionnaires concernés ».

Désaffiliation 

L’issue du vote donnait 6 voix pour la désaffiliation du Conseil départemental de la Haute-Garonne au Centre de Gestion 31 ; 14 contre ; 11 abstenTions et 3 n’ayant pas participé au vote. Lors du point presse de rattrapage du vendredi 18 septembre le président Izard précisait sur ce sujet : « J’ai rappelé au conseil communautaire que contrairement à ce qui a été dit et écrit que je n’ai absolument pas participé d’un bout à l’autre à quoique ce soit concernant cette proposition de désaffiliation. Au départ j’ai simplement transmis le dossier et quand il a été examiné au conseil général je suis sorti de salle. Il est faux de dire que ce dossier a été décidé sous l’impulsion de Pierre Izard». 

PHOTO - La zone d’activité de la Camave III disposait de 12 lots mis à la vente