100ans_mariejeanne_web

La municipalité et son maire Olivier Guerra avaient tenu à rendre un vibrant hommage à Marie-Jeanne Bonis à l’occasion de son centième anniversaire. Entourée chaleureusement et affectueusement de sa famille et des élus gardouchois, Marie-Jeanne a reçu les honneurs dus à son statut rare de première centenaire de la commune. Durant son allocution le maire évoquait le siècle d’histoire traversé par la doyenne des gardouchoises et des gardouchois Marie-Jeanne Bourounnet née le 2 mai 1915 au lieu-dit La vierge : « […] le 16 septembre 1937 à l’âge de 22 ans, vous vous mariez à Gardouch et vous épousiez Géraud Bonis, instituteur. Avec votre Certificat d’Etudes Primaires, vous faisiez la classe aux plus petits, tout d’abord dans le Tarn puis à Auterive et à Toulouse où votre époux avait pris sa retraite. De votre union, naissaient deux filles, Thérèse (1938) et Yvonne (1945), toutes deux nées elles aussi à Gardouch. Avec votre époux, Géraud - décédé en 2003 - vous êtes à la tête d’une grande famille de 7 petits-enfants : Jean, Marc, Hélène, Blandine, Marie-Laure, Ludovic et Estelle mais également de 12 arrières-petits-enfants […] ». La cérémonie se poursuivait avec les élus et les membres du CCAS par la remise à Marie-Jeanne de son diplôme de centenaire, mais aussi de la médaille de la ville et des cadeaux souvenir. Après les bons mots du maire et l’évocation de cette « séquence souvenir d’une vie bien remplie », toutes et tous étaient invités à lever le verre de l’amitié à la santé de Marie-Jeanne Bonis née Bourounet et à souffler tendrement sur ses 100 bougies d’existance en dégustant la belle madeleine, gâteau préféré de l’heureuse récipiendaire de ce jour anniversaire.

PHOTO - La famille et les élus gardouchois aux côtés de la centenaire Marie-Jeanne Bonis