FCV_fabien_sottero_webSeconde ligne de devoir et pierre angulaire du pack villefranchois, Fabien Sottero (33 ans) pose un regard avisé sur le parcours de son équipe à l’heure des phases finales et du 16ème de finale retour qu’il disputera dimanche prochain chez les catalans de Céret.

Quel regard portez-vous sur votre équipe ?
Depuis la saison dernière le groupe n’a pas trop changé. Il s’est juste étoffé à certains postes. Cette continuité portée par nos coaches est un point positif. L’amalgame entre jeunes et anciens est aussi la force de ce collectif. Le groupe vit bien ensemble et autour le club avance tranquillement sans brûler les étapes. Cette sérénité se retrouve sur le terrain où le joueur peut se concentrer exclusivement au jeu.

Que vous inspirent ces phases finales ?
C’est une saveur particulière qui arrive avec les beaux jours. Nous bossons à l’entrainement et jouons toute la saison pendant de longs mois pour cela. C’est une récompense pour le travail collectif fourni. C’est aussi et surtout une histoire d’hommes, de copains qui écrivent ensemble des souvenirs inoubliables poussés par la ferveur du public. Mais ce n’est pas simple tout le monde veut arriver au bout.

Comment voyez-vous ce match retour ?
Il ne faut pas faire l’erreur d’aborder ce match en misant sur notre pécune de 13 points. Si l’on commence à faire des calculs on n’ira pas loin dans la compétition. Il nous faut faire abstraction du résultat et tout jouer à fond. A nous de prendre ce match en repartant de zéro.

Mais le contexte catalan reste toujours particulier ?
Oui. Avec des joueurs fiers qui ne lâchent rien et un public qui pousse derrière et qui sait recevoir les équipes adverses. A nous de rester sereins, de ne pas tomber dans le piège de la provocation. Pour cela il nous faut insister sur notre rigueur défensive et de ne pas fermer le jeu.

Avez-vous un pronostic ?
Non, mais je dirai simplement qu’il nous faut être ambitieux et aller à Céret avec l’intention d’y décrocher la victoire. Pour cela il nous faudra jouer pour gagner plutôt que jouer pour ne pas perdre.

PHOTO - La puissance de perforation de Fabien Sottero, une valeur rassurante au sein du pack villefranchois